Doit-on toujours utiliser les CD ?

Entre avancées technologiques et piratage, les CD sont de moins en moins utilisés sur le marché de la musique et du numérique. Même s’ils sont de nos jours les CD gardent une place plus ou moins importante dans l’univers du numérique, leur volume a chuté de plus de 54 %. Ainsi, doit-on toujours utiliser les CD ?

 

Les avancées technologiques

Depuis 2008, on constate que les CD ont subi de plein fouet l’arrivée massive des nouveaux médias, notamment la téléphonie, le web et les baladeurs numériques. Ainsi, le modèle économique qui reposait jadis sur la copie d’information sur CD n’est plus viable, car désormais, la copie de l’information ne coute plus rien. Avec les faibles couts de copie effectués par un logiciel de gravure, font que le commerce s’oriente plus vers la vente de produits dérivés et de services autres que la copie.

Le dépassement du marché physique par le marché numérique

 Le développement du marché numérique n’est plus à démontrer. En effet, la plupart des acheteurs préfèrent télécharger leur contenu sur internet plutôt que de perdre du temps à utiliser un logiciel de gravure pour des CD qui sont finalement trop encombrants. Pour se ravitailler, l’acheter visite simplement une boutique de téléchargement en ligne ou un site spécialisé pour trouver un large choix de services numériques (musiques, logiciels, photos, vidéos…). De nos jours, le marché numérique est aussi en pleine reconfiguration avec le développement de nouveaux acteurs comme Apple, Google, Facebook, YouTube, Amazon…

Les nouvelles plateformes d’écoute

Quand on parle de CD, on pense automatiquement à l’industrie musicale. Cette dernière a connu une véritable révolution, notamment à travers l’offre légale de musique par téléchargement internet. Cette nouvelle pratique, qui a décollé depuis 2005, met au-devant de la scène des plateformes comme iTunes, Deezer, Dailymotion, ainsi que les nouveaux services d’écoute en streaming. Ce qui a pour conséquence de mettre les maisons de disque face à une crise sans précédent.

Une lente et longue agonie du CD

Toutes les observations prédisent une longue et lente agonie du CD dans un marché fortement concurrentiel. En France, par exemple, on note un recul de 6,7 % en volume et 7,7 % en valeur du CD. Même les téléchargements des logiciel de gravure ont connu un net recul sur les plateformes de téléchargement. Ainsi, contrairement aux prédictions du président d’Universals Music Group qui mise sur une survie du CD, les tendances actuelles se tournent vers les plateformes légales de téléchargement qui s’accompagnent de la prolifération des appareils capables de lire de la musique numérique. S’il existe de nos jours des nostalgiques du Walkman, nous pouvons dire que l’avenir est à la dématérialisation.

Dans le milieu informatique, les CD tendent de moins en moins à être utilisés au profit des clés USB pour la conservation des documents, musiques, vidéos et autres logiciels. En plus, la nouvelle génération d’ordinateurs ne dispose pas de logiciel gravure et ne prend pas en compte les CD. Ainsi, la question de savoir si les CD doivent toujours être utilisés mérite réflexion. En tout cas, la tendance actuelle nous prouve tout le contraire.